chiot dodo

Comment faire dormir un chiot seul la nuit ?

Autant se le dire immédiatement, les premières nuits du chiot sont essentielles pour son développement.

Vous venez de le récupérer au refuge, chez l’éleveur. Dites-vous bien qu’il vient d’être arraché à sa fratrie et à sa mère. Il va chercher une mère de substitution et ce sera vous. Donc si vous ne coupez pas dès le début ses liens d’attachements à vous, vous ne pourrez plus vous déplacer, ni vous absentez sans que votre chien ne pleure, n’aboie ou bien ne déchiquette tout ce qu’il va trouver. 

J’ai même vu un chien faire un trou dans une porte en chêne massif pour pouvoir retrouver son maître absent.

1- Un endroit à lui dans la maison

Il lui faut un endroit à lui, qui délimite son espace, idéalement placé dans un coin loin du passage et ou il ne pourra pas tout voir ce qui se passe dans l’habitation.

Pour cela, vous pouvez utiliser un tapis, un panier, un canapé-lit confortable.

Voir notre comparatif des meilleurs canapé-lits pour chien.

Si votre chiot à du mal à gérer les grands espaces, je vous recommande l’utilisation d’une cage d’intérieur ou bien d’un enclos.

L’avantage de la cage d’intérieur est que cela forme un cocon, une sorte de refuge protecteur pour votre animal. Il s’y sentira en sécurité.

2- Habituez votre chiot à aller dans sa cage ou son panier

Laisse-le y aller la première journée, encouragez-le à y entrer avec des friandises et/ ou caresses. Quand il rentre dedans ou va sur son panier, on le félicite avec des “ouiiiiii”, “c’est bien mon chien” et à grand renfort de caresses.

Quand il ressort, on ne dit rien.

S’il y retrouve de lui-même, on l’encourage de nouveau.

S’il n’y retourne pas, jeter quelques friandises dans la cage ou sur son tapis. 

Dès qu’il y retourne, on récompense de nouveau.

3- Le coucher

Quand le soir vient, tout le reste de la famille va se coucher sans cérémonial et vous fermez la cage, éteignez la lumière et allez vous coucher sans autre formalité. 

Pas de caresses et autres au revoir à n’en plus finir, ni défilé de la famille, cela va le stresser et il va se dire que quelque chose d’anormal se prépare.

Vous pouvez rester dans la même pièce dans le noir sans rien dire un moment, il sentira votre présence, puis hop, au dodo.

Bien sûr, il va pleurer, mais ne cédez pas. Ça va être très dur, mais ne cédez pas !

S’il pleure pendant plus de 30min non-stop, faites un aller-retour dans la pièce dans le noir sans lui parler, ni le regarder (allez prendre un verre d’eau) et retournez au lit.

Si vous cédez, vous ne pourrez plus faire marche arrière.

4- L’alternative

Si vraiment la première nuit est un enfer et que votre chiot pleure, hurle, gratte à votre porte et que rien n’y fait, il est possible d’envisager une autre solution.

Mais soyez conscient que c’est à considérer comme dernier recours.

Vous pouvez la première semaine faire dormir votre chien dans son panier dans votre chambre à coucher, mais pas dans votre lit. Un chien doit avoir son propre panier à chien. Il sentira votre présence et cela devrait suffire à le rassurer. 

Puis, progressivement, vous décalerez son panier en l’éloignant de votre lit, puis dans le couloir, jusqu’à ce qu’il regagne la place prévue pour lui initialement.

Soyez progressif et patient.

5- Les erreurs à ne pas faire avec votre chiot

  • Laisser le chiot nous suivre dans tous nos déplacements dans la maison
  • Répondre à chacune de ses sollicitations (jeu, câlin, caresses, …)
  • Ne pas venir dès qu’il pleure
  • Laisser trop de jeux à disposition
  • Ne pas le laisser seul régulièrement dans la journée
  • Ne pas le faire se dépenser suffisamment

Si vous habitez un appartement, vous trouverez également plein de conseils pour gérer votre chien, notamment sur les bienfaits d’un lit pour chiens.

Retour haut de page