chien velo

Les 6 manières de faire du vélo avec son chien

Vous êtes adeptes de la petite reine et vous souhaitez partager votre passion avec votre animal ?

Ou bien vous voulez renforcer votre complicité avec votre animal et varier un peu les balades, découvrir de nouveaux horizons ? 

Je ne peux que vous encourager à faire du vélo avec votre chien.

Il existe plusieurs façons de combiner sa passion pour le vélo et celle que vous avez pour votre chien.

Je vous propose de les découvrir ensemble.

Avant toute chose, il y a des points de vigilance et des contre-indications notamment pour les 2 premières solutions qui engagent la santé de votre chien.

Les limites et les points d’attention

Il s’agit là de bon sens, mais avant de vous lancer à vélo avec votre chien, assurez-vous que celui-ci est capable physiquement de vous suivre à vélo d’un point de vue santé physique.

Si votre chien est âgé, vous devriez plutôt privilégier les balades à pied, quitte à courir de temps en temps.

Si votre chien est blessé, boite ou est convalescent, la pratique de la course à côté du vélo devrait être proscrite.

Autre point, la météo. Évitez à tout prix les efforts en pleine chaleur. Il y a un vrai danger mortel pour votre animal qui va se déshydrater. Il ne transpire pas comme nous et si vous le faites courir sur un bitume ou route brûlante, il ne sera pas capable de se rafraîchir. 

Faites le test, posez votre main sur le sol, si vous ne pouvez pas la laisser plaquer plus de 15 secondes, c’est que c’est trop chaud. Reportez votre balade à un autre jour.

En ce qui concerne les races, vous imaginez aisément que certains chiens sont plus taillés pour le sport et la course que d’autres. Les chiens de tractions (Musky sibérien, Malamute de l’Alaska, Groenlandais, Samoyède, …) sont bien sûr complètement faits pour cela. 

Par contre, attention aux grands chiens et aux chiens lourds, les impacts peuvent leur causer des traumatismes.

Du côté des chiens de petites tailles ou tailles moyennes, le Beagle et le Jack Russel sont des vraies boules d’énergie et plutôt endurants, donc pas de soucis pour les emmener rouler avec vous.

Attention aux races à “tête plate” (brachycéphale) de type boxer, bouledogue français, shih tzu qui sont plus susceptibles que les autres à avoir des difficultés respiratoires.

Dernier point, si vous avez un doute sur la capacité de votre chien à vous suivre, passez un coup de téléphone à votre vétérinaire, il saura vous conseiller.

1- Le chien court en liberté à côté du vélo

C’est la solution la plus simple d’apparence. Un vélo, son chien et hop, vous êtes partis.

Vous l’aurez compris, même si c’est la solution la plus aisée à mettre en œuvre, il faudra bien sûr que votre chien soit parfaitement dressé, réponde sans-faute à toutes les commandes de bases et d’orientation afin d’assurer sa sécurité, la vôtre et celles des autres personnes que vous allez croiser. 

Cela demande un vrai entraînement et un véritable programme d’éducation à destination de cette pratique.

Votre chien devra savoir courir en ligne droite à 1 ou 2 mètres de vous. Il devra connaître les ordres de direction (droite / gauche / en avant), d’arrêt et savoir s’adapter aux changements d’allures. 

Votre animal devra aussi avoir un niveau de concentration élevé pour ne pas se laisser distraire par son environnement et vous couper la route s’il voit un oiseau par exemple.

2- Le chien est attaché au vélo avec une laisse amortisseur

Une pratique plus sécuritaire par rapport à la première solution est l’utilisation d’une barre de CaniVTT associé à une laisse extensible. La barre se fixe à l’avant de votre vélo (guidon ou  cadre) et évite que la laisse ne se prenne dans la roue avant.

La laisse avec ressort intégré permet une course fluide, sans à-coups pour votre chien et pour vous car elle absorbe les variations d’allures de votre animal.

Votre compagnon devra être obligatoirement équipé d’un harnais de traction et non d’un simple collier sous peine de se blesser.

Là aussi, il faudra que votre compagnon soit entraîné à courir et à suivre vos commandes vocales pour le guider en toute sécurité.

3- Le chien est dans une remorque tractée par le vélo

Faire un voyage au long cours à vélo avec son chien sans que ce soit un grand sportif, c’est possible en utilisant une remorque à vélo pour chien.

C’est un dispositif similaire aux remorques pour enfants, à 2 roues qui est tracté au moyen d’un bras d’attelage fixé à l’axe de roue arrière de votre vélo.

Votre chien est ainsi protégé des éléments extérieurs (pluie, vents, insectes) et vous pouvez vous lancer dans des parcours de plusieurs dizaines de kilomètres en toute sécurité.

Là encore, il faudra passer par une phase d’apprentissage car votre compagnon à 4 pattes devra apprendre à rester calme dans la cabine lors du roulage sous peine de risquer le renversement de la remorque.

Il existe un grand nombre de modèles de remorques à vélo pour chien, chacune avec ses caractéristiques plus au moins adaptées à votre pratique et à votre animal. Suivez ce lien pour savoir comment fabriquer une remorque pour transporter son chien en vélo.

Un dernier élément à prendre en compte est votre forme physique. En effet, une remorque pèse entre 10 et 20kg et si vous rajoutez le poids de votre chien, on atteint facilement les 30 à 40kg à tracter. Il faut être sûr de ses mollets.

Je vous invite à parcourir notre comparatif des meilleures charrettes pour chien.

4- Le chien est dans un panier fixé au vélo

Pour les petits chiens (poids inférieur à 10 à 12kg), vous pouvez utiliser un panier pour chien qui se fixe sur le vélo. Il y en existe 3 types :

  • Le panier qui se fixe sur le guidon (à l’avant du vélo)

Ce modèle de panier pour chien est réservé aux très petits chiens (moins de 5kg) car il n’est pas recommandé d’ajouter trop de poids sur la roue avant. Cela modifie le comportement du vélo et réduit fortement sa maniabilité et peut entraîner des chutes si votre chien se met à bouger subitement. 

L’avantage de ces paniers fixés à l’avant, c’est que vous avez constamment un œil sur votre animal et qu’il vous voit également. Cela peut le rassurer et vous pouvez contrôler ses réactions. Le chien voit également tout ce qui se passe.

  • Le panier qui se fixe sur le porte-bagages (à l’arrière)

L’autre type de panier est celui qui se fixe sur le porte-bagage. Il faut donc vérifier que votre porte-bagage soit suffisamment solide pour supporter un poids d’environ 15kg. Ces modèles sont souvent composés d’un bac et d’une grille, comme une petite caisse de transport en plastique avec des aérations. 

C’est un système sécuritaire mais le chien ne voit pas trop la route, ni son environnement. Cela peut le stresser. Il faudra donc passer par une phase d’apprentissage.

  • Le panier qui se fixe sur la tige de selle (le chien est devant vous)

La dernière alternative, moins connue est le siège de vélo pour chien qui se fixe grâce à un bras sur la tige de selle et positionne votre animal entre vous et le guidon, au-dessus du tube horizontal. 

Pour les chiens de moins de 12kg, c’est un excellent choix car vous pouvez contrôler votre animal (il est juste devant vous, entre vos bras) et il voit la route aussi bien que vous. Le siège est en plastique rigide et est muni de sangles pour sécuriser votre chien.

5- Le chien est dans le bac d’un vélo cargo

Si vous avez les moyens financiers, vous pouvez opter pour une solution intégrée en  choisissant un vélo cargo. Le vélo est conçu dès le départ pour transporter des lourdes charges et son équilibre et sa maniabilité sont conservés car le poids est idéalement réparti entre les roues. C’est le vrai point fort de cette solution.

Vous pouvez même choisir un vélo cargo à assistance électrique, dans ce cas, vous pourrez transporter un très gros chien (ou plusieurs chiens de taille moyenne).

Vous aurez également la possibilité de prendre un vélo bi porteur (à deux roues) qui conserve une agilité de déplacement importante, ou bien un triporteur (à trois roues) qui vous assure un équilibre sans égal.

6- Le chien est dans un sac à dos

La dernière solution que je vous propose est de transporter votre chien à vélo dans un sac à dos. Vous avez des sacs à dos spécialement prévus pour transporter votre animal à 4 pattes, avec des aérations et un système d’attaches pour ne pas qu’il s’échappe du sac.

Cette solution est adaptée pour de petites balades ou déplacements d’une ou deux heures maximum.

L’avantage est que votre chien est près de vous, et que niveau confort, étant donné que vous amortissez les chocs, il subira beaucoup moins les irrégularités du chemin que dans un panier ou sur le porte-bagage.

Si vous voulez faire du VTT avec votre chien, cela peut être une bonne solution, mais attention aux chutes car votre animal est sur votre dos et rien ne le protège en cas d’impact au sol.

FAQ

Comment entraîner mon chien pour le vélo

La première chose avant de partir faire du vélo avec votre chien est d’entraîner votre compagnon à 4 pattes physiquement.

Partez courir avec lui régulièrement (une sortie de 10min par jour en courant puis augmentez la durée en ménageant des pauses régulières).

Ensuite, vous pouvez aussi courir avec votre vélo à côté de vous pour que votre animal s’habitue à sa présence et comprenne où est sa place.

Pour la première sortie, évitez au maximum les endroits trop fréquentés et avec beaucoup de distractions. Cela facilitera son apprentissage.

Dans tous les cas, votre chien devra avoir intégré les commandes basiques.

Si le chien est dans un panier ou dans une remorque, il faut l’habituer à monter dedans et à rester calme, voir se coucher lorsque vous êtes en train de rouler. 

Les instructions “Pas bouger” / “Coucher” sont donc nécessaires.

Si vous souhaitez faire courir votre chien à vos côtés, il faudra qu’il maîtrise en plus les commandes suivantes:

  • “Tu laisses” pour éviter les distractions (autres chiens par exemple)
  • “Stop” pour s’arrêter en cas de danger (traversée de route)
  • “Doucement “ pour les changements d’allures
  • “Aller” ou “Go” pour le motiver à accélérer
  • “Droite” ou  “Gauche” pour les changements de direction.

À quel âge je peux emmener mon chien à vélo

Classiquement, il est recommandé d’éviter la course avec votre chiot jusqu’à ses 12 mois.

Il est en croissance et des efforts trop intenses peuvent causer des dommages au niveau des ligaments et articulations. Préférez des sorties à pied régulières pour l’habituer à l’effort en douceur.

Avant de pouvoir l’emmener courir avec vous, vous pouvez utiliser un panier pour chien vélo.

Quel équipement dois-je prévoir pour une balade à vélo avec mon chien?

En plus des équipements de votre vélo ou de Cani-VTT, penser à prendre:

  • une trousse de secours
  • De l’eau et une gamelle (prévoyez 100ml d’eau par heure pour un chien de 20kg)
  • un harnais avec bandes réfléchissantes (pour les balades à la nuit tombante)
  • sacs à crottes parce qu’il n’est pas pensable de laisser ses déjections en plein milieu d’une piste cyclable
  • Telephone portable afin de pouvoir prévenir les secours en cas de besoin.

Combien de temps puis-je faire du vélo avec mon chien?

Bien entendu, cela dépend des capacités physiques de votre animal. 

Il faudra donc être à son écoute et être observateur. Si votre chien “traîne la patte”, fait mine de s’arrêter, alors faites une pause et hydrater le, faites-le boire régulièrement mais en petite quantité (il n’est pas capable d’assimiler de trop grand volume en une seule fois) pour éviter des problèmes de torsion d’estomac.

Regardez également l’état de ses coussinets qui peuvent être mis à rude épreuve si vous roulez à vélo sur l’asphalte.

Retour haut de page