chien en appartement

Avoir un chien en appartement : Les 10 conseils

Vous vous demandez si avoir un chien en appartement est possible?

Votre entourage vous dit que votre chien sera malheureux, qu’il faut avoir un jardin obligatoirement pour qu’il puisse se défouler.

Tout d’abord, il faut se dire qu’avoir un jardin et mettre son chien dedans n’est absolument pas synonyme de chien heureux.

Le chien est heureux quand ses 7 besoins sont comblés:

  • Manger
  • Boire
  • Dormir (voir notre article sur comment faire dormir son chien dans son lit pour animaux)
  • Se reproduire
  • Eliminer
  • Se dépenser physiquement et mentalement
  • Vie sociale

Il faut comprendre qu’un chien ne va pas faire d’activités sans vous, l’humain. Ce n’est parce que vous allez le mettre dans un parc de 1 hectare qu’il va s’occuper tout seul.

C’est donc à vous, son maître de lui procurer tout ce dont il a besoin à son équilibre et que son environnement soit un appartement ou bien un château ne va pas changer grand-chose à sa vie.

Avoir un chien en appartement est tout à fait possible à condition de suivre quelques conseils et faire les bons choix.

Conseil n°1 : Se poser les bonnes questions

Avant de prendre la décision de prendre un chien et de le faire vivre avec vous dans votre appartement, il faut s’interroger sur plusieurs choses:

  • Est-ce que votre rythme de vie et de travail est compatible avec le fait d’avoir un chien ? Si vous travaillez loin de votre lieu de résidence, il ne vous sera sûrement pas possible de rendre le midi. Comment allez-vous gérer ce point-là ? Votre chien ne pourra pas se retenir pendant une journée complète de 9h à 18h.
  • Si vous êtes en location, vérifiez que la race de chien que vous allez choisir est bien autorisée par votre bail de location. En effet, les chiens de 1ère catégorie (chien d’attaque) peuvent être soumis à des restrictions, voir interdictions par une clause inscrite dans le bail.
  • Est-ce que vous habitez en étage élevé sans ascenseur ? Pensez aux vieux jours de votre chien, si vous habitez encore là, il faudra sûrement le porter pour monter et descendre plusieurs fois par jour.

Conseil n°2 : Le choix de la race

On entend souvent qu’il ne faut pas prendre de gros chiens en appartement, qu’il va être malheureux. Encore une fois, c’est faire un raccourci trop rapide que de raisonner de la sorte. Vous pouvez avoir un gros chien en appartement, à partir du moment où il a suffisamment de place pour se déplacer, un coin pour se poser et dormir, un endroit pour manger et que vous veillez à le sortir régulièrement.

J’ai eu personnellement un croisé Montagne des Pyrénées / Golden Retriever dans un appartement de 80m² et il a toujours été très équilibré et heureux car j’ai toujours comblé ses besoins.

Par contre, vous avez des races de chien qui sont plus aptes que d’autres à vivre en appartement. Attention donc aux chiens qui ont tendance naturellement à hurler et japper comme les Beagles ou Jack Russel. Les Carlins, Cavalier King Charles, Akita Inu ou Labrador sont des races connues pour être plutôt calmes. 

De même, les chiens ayant besoin de grosses dépenses physiques comme les Husky, Malinois, Berger australien ne sont envisageable que si vous êtes capables et disponibles pour les sortir et les faire se dépenser plusieurs fois par jour et plus de 20min à chaque fois.

Conseil n°3 : Travailler son éducation

La vie de votre chien en appartement se construit dès le début en lui enseignant les règles de vie dans votre foyer. C’est important pour qu’il y trouve sa place et qu’il soit équilibré.

Ce n’est pas votre enfant, c’est un chien et il doit rester à sa place.

Il faudra lui apprendre qu’il y a des endroits où il n’a pas le droit d’aller (pièces interdites comme la chambre, la salle de bains), qu’il ne monte pas sur les tables, ni les canapés ou le lit. Si vous l’autorisez, pour lui, c’est acquis et il s’appropriera cet endroit ou cette place. Difficile de l’en déloger plus tard. Si vous l’autorisez à monter sur le canapé par exemple, veillez à ce que cela soit sur votre ordre et qu’il obéisse quand vous lui demanderez de descendre.

La nourriture doit rester sous votre contrôle. C’est vous qui donnez, ce n’est pas en libre-service. C’est une manière de vous positionner en chef de meute et de conserver un certain niveau hiérarchique dans le foyer.

Enfin, il faudra lui apprendre la propreté, c’est juste un basique mais essentiel en appartement.

Conseil n°4 : Lui apprendre les bruits

Un point important est de penser à désensibiliser votre chien dès son plus jeune âge aux bruits ambiants. En effet, quand il sera seul, il va être confronté à plein de bruits différents :

  • sirènes de pompiers, 
  • claquements de porte, 
  • objets qui tombent, 
  • bruits de voix sur le palier, 
  • sonnette, 
  • quelqu’un qui frappe à la porte, 
  • votre voisin qui bricole ou qui tond la pelouse
  • enfants qui crient sur le balcon voisin

Passez donc du temps à le stimuler et ne le préservez pas parce qu’il est petit, au contraire c’est dès ses 2 mois qu’il faut commencer cet apprentissage pour éviter d’avoir un chien peureux qui hurle dès qu’il entend le moindre bruit. Le truc, c’est de faire comme si de rien était quand il se produit un bruit. Votre chien va vous regarder, faites comme si vous n’aviez rien entendu.

Conseil n°5 : Lui apprendre à gérer la solitude

Il va falloir mettre l’accent dans son apprentissage à rester seul. Dès ses premiers mois, n’hésitez pas à le laisser seul dans une pièce. Absentez-vous ou mettez-vous vous hors de sa vue progressivement. D’abord quelques secondes, puis augmentez à plusieurs minutes. Il faut qu’il comprenne que vous allez revenir, que c’est temporaire.

C’est long, mais travailler cet exercice d’absence tous les jours. Quand vous revenez, ignorez-le (pas de fêtes) pour lui faire comprendre que tout est normal.

Il va apprendre que votre absence n’est pas synonyme de stress.

En procédant de cette manière, vous réduirez fortement les risques d’aboiements intempestifs lors de vos absences.

Conseil n°6 : Faire des promenades régulières

Comme je l’ai précisé précédemment, la dépense physique est un besoin essentiel pour l’équilibre de votre animal.

Donc si vous devez vous absentez plus de 4 heures, il va falloir trouver une solution pour que votre chien ait sa sortie.

Il y a plusieurs possibilités : 

  • vos amis ou famille qui habitent à proximité,
  • vous pouvez demander à vos voisins (vous avez peut-être des gens sans emploi, personnes au foyer, retraités qui seront ravis de sortir votre compagnon,
  • vous pouvez trouver des “Pet Sitter ou Dog Sitter” qui viendront prendre soin de votre animal. Ils pourront lui donner à manger et à boire et s’assurer qu’il va bien.
  • Il existe aussi des applications comme “Emprunte mon toutou” où des particuliers qui n’ont pas de chien se proposent de s’occuper du vôtre en journée, soirée, week-end.

Quelle que soit la solution choisie, il est important de sortir votre chien pour une vraie promenade de 20 à 30min avant de partir au boulot le matin, le midi et le soir en rentrant, c’est un minimum. En ce qui me concerne, je sors promener Ruby entre 1h30 et 2h chaque jour. J’essaie de varier les lieux afin qu’elle découvre de nouveaux lieux. Cela lui permet également de travailler mentalement en reniflant toutes les odeurs et de rencontrer d’autres chiens. 

Rappelez-vous, la sociabilisation de votre chien est un de ses besoins essentiels.

Conseil n°7 : Vaincre l’ennui de votre chien

Il est important de lui proposer des occupations, jeux dans la journée.

Cela peut être vous quand vous êtes présent le soir en rentrant ou la personne qui vient s’occuper de lui en journée. Un os à mâcher, un jeu de corde, de lancé de balles. C’est encore une fois primordial pour son équilibre. 

Par contre, éviter de lui laisser des jeux lorsqu’il est seul sans surveillance, il peut arriver qu’il s’étouffe ou se coince un morceau de jouet dans la gorge. Il faut qu’il y ait quelqu’un pour intervenir.

Conseil n°8 : Lui aménager son coin à lui

Dès l’arrivée de votre chien dans votre foyer, il faut qu’il ait son coin à lui, un endroit où il pourra se poser et se reposer sans stress. Si possible loin d’un lieu de passage afin qu’il ne soit pas dérangé en permanence. Prévoyez-lui un couchage confortable, un lit de chien adapté à sa taille et son poids. En effet, il est important que votre chien sache où est sa place dans votre appartement. Ce sera pour votre chien un coin refuge où il se sentira en sécurité. Cela évitera également qu’il soit constamment dans vos pattes.

Vous pouvez découvrir notre sélection des meilleurs paniers pour chien.

Conseil n°9 : Réduire son espace de vie en votre absence

Si votre chien a du mal à gérer les grands espaces, qu’il vous cherche en permanence, vous pouvez également prévoir une cage d’intérieure. Ne croyez pas les phrases du style: “vous allez le mettre en prison” ou bien “a vous ferait quoi à vous d’être enfermé dans une cage, il va être malheureux”…Ces réflexions sont uniquement une transposition de ce qu’un humain penserait à la place du chien. Le chien n’est pas un humain, il ne pense pas comme nous.

La cage est pour lui un vrai refuge. Il s’y sent en sécurité.

De plus, cet équipement vous permet de le laisser en toute sécurité dans votre appartement lorsque vous vous absentez. Laisseriez-vous votre bébé de 3 mois seul dans une pièce lorsque vous vous douchez? La cage réduit les risques d’accidents (fils électriques, étouffement en mangeant les rideaux) et les dégâts sur votre mobilier.

Vous pouvez également utiliser un enclos en intérieur. Cela vous permet de savoir à tout instant où est votre chien et d’éviter qu’il ne vous suive comme votre ombre.

Conseil n°10 : Respecter les voisins et les communs

Vous souhaitez que l’arrivée de votre chien dans votre foyer se passe le mieux possible. Si vous êtes en appartement, il faut également ménager vos voisins de l’immeuble, montrer que vous êtes quelqu’un de responsable.

Cela commence dès l’arrivée de votre animal. Si c’est un chiot, les premières nuits vont être animées…et il y a des fortes chances que vos voisins profitent des pleurs de votre petit chien. Donc, prenez les devants et mettez une petite affiche dans la montée, expliquant le contexte et demandant un peu de compréhension et de tolérance pour ce moment passager.

Je vous mets ici un exemple de l’affichette que j’avais mis lors de l’arrivée de Ruby:

Soyez également vigilants lorsqu’il pleut ou bien aux accidents de pipi dans la montée ou dans l’ascenseur. Prenez vos responsabilités et nettoyez tous les dégâts causés par votre animal dans les communs de votre immeuble. C’est la meilleure manière de faire accepter votre compagnon.
Voilà, j’espère qu’avec tous ces conseils, l’arrivée de votre chien dans votre appartement se passera le mieux possible, pour une vie en harmonie dans votre foyer.

Retour haut de page