chien destructeur

Au secours, mon chien détruit tout ! Toutes les raisons et les solutions

Votre chien détruit tout ? 

Vous ne pouvez pas vous absenter sans retrouver votre appartement dévasté?

Votre chien passe son temps à chiper des objets ou vêtements pour les mâchouiller et les détruire, même quand vous êtes présent ?

Avant de passer aux solutions, il faut déterminer les causes pour lesquelles votre chien agit de la sorte.

Les différentes raisons qui font que votre chien détruit tout

1- Besoin physiologique

Votre chien est un chiot ? Il est tout à fait normal que celui-ci porte tout ce qu’il trouve à sa gueule. Il découvre le monde avec sa “bouche”. Il faut qu’il goûte, sente, lèche tout ce qu’il va trouver. C’est sa manière d’explorer le monde.

Si vous avez un jeune chien de 4-5 mois, ses dents vont commencer à tomber et ses gencives vont s’inflammer (comme pour les bébés, les chiens font leurs dents). Il a besoin de mordiller pour soulager ses gencives et permettre à ses nouvelles dents de sortir. Ce comportement est là aussi tout à faire normal et naturel. Il passe généralement en quelques semaines, voire quelques mois en fonction de la vitesse de chute et repousse des dents.

2- Problème pathologique

Le phénomène de destruction peut apparaître lorsque vous vous absentez. Votre chien détruit tout. C’est un chien destructeur. Tout y passe, les meubles, le canapé, vos chaussures, la télécommande, en particulier les objets avec votre odeur..

Là, nous rentrons dans un véritable trouble du comportement.

Votre chien souffre d’anxiété de séparation. Il ne sait pas comment évacuer son stress et sa nervosité provoquée par départ et votre absence. Il va se rabattre sur toutes les choses ayant votre odeur et les détruire pour passer son angoisse. C’est un vrai problème et il faut absolument le traiter car votre chien souffre.

3- La frustration du chien

Ce trouble est similaire à l’anxiété de séparation mais le chien se focalise plus sur les issues (les portes, les fenêtres). Ici, le chien montre une frustration de ne passer pouvoir vous accompagner lorsque vous vous absentez. Il peut aller jusqu’à creuser un trou dans une porte en chêne pour pouvoir vous rejoindre.

4- Pour attirer l’attention

Une autre raison d’un comportement destructeur peut être liée à une volonté d’attirer votre attention, de provoquer une réaction de votre part. En votre présence, il va s’attaquer à un objet en espérant que vous allez réagir en criant, en venant vers lui. Il aura gagné et donc réussi à capter votre attention.

5- L’ennui du chien

Il se peut aussi que votre chien s’ennuie. S’il est seul une grande partie de la journée, sans sollicitations physiques et/ou mentales, il va chercher à s’occuper en mordillant des choses.

Les déclencheurs

En réfléchissant et en observant votre chien, vous pouvez identifier ce qui a pu déclencher ce comportement. En effet, il y a toujours des facteurs qui vont influer sur le comportement de votre chien.

N’oubliez pas que votre animal est une véritable éponge à émotions et ressent tout de manière très amplifiée. Il est également très observateur, en fait, il passe sa vie à vous observer dans vos faits et gestes, vos habitudes. Le moindre changement dans votre gestuelle, votre manière de faire, de parler va avoir un impact sur lui.

Cela peut être:

  • un déménagement
  • L’arrivée d’un bébé dans votre foyer
  • L’arrivée d’un autre animal
  • un changement de dentition et les douleurs associées
  • Votre absence
  • ou tout autre bouleversement dans son environnement.

Savoir identifier ce qui a changé autour de lui vous permettra de trouver les solutions pour le soulager et l’apaiser.

Les différentes solutions

Voyons ensemble quelles solutions vous pouvez mettre en œuvre pour éviter et réduire ces destructions. Commençons par les plus simples à régler.

Votre chien fait ses dents

chiots blancs

Dans le cas du changement de dentition pour le chiot, il faut simplement lui retirer la pantoufle ou l’objet qu’il mâchouille et lui proposer à la place un jouet de dentition spécialement conçu pour cet effet. Il faut réussir à détourner son attention pour qu’il ne se concentre plus que sur ce nouvel objet. C’est pour cela qu’il faut aussi avoir un stock de jouets inconnus de lui que l’on pourra sortir et susciter sa curiosité.

Il faut être patient et insister s’il ne le veut pas du jouet tout de suite. Mais retirer les objets qui craignent et qui sont à sa portée et ne lui laisser que des jouets spécifiques.

Essayez plusieurs matières (bois, plastique, caoutchouc, os à mâcher).

S’il attaque des meubles (souvent ce sont les pieds de chaises ou pieds de tables en bois), vous pouvez, en plus de transférer son intérêt sur un autre jouet, protéger les cibles avec un répulsif de type sauce aux piments, répulsif en spray, ou scotch double face (ils n’aiment pas la texture collante).

Que faire si votre chien s’ennuie ?

Pour combattre l’ennui de votre chien, il va falloir donner de votre personne. Mais après tout, un animal n’est pas un meuble que vous posez dans un coin de votre salon, sur son tapis. Si vous avez accueilli un nouveau compagnon à 4 pattes, c’est bien pour partager des moments avec lui. Un chien a besoin de minimum 30min de sortie en liberté (ou semi-liberté en longe) par jour (en plus de ses sorties pipi crottes). Donc on se bouge pour permettre à votre chien d’évacuer son trop-plein d’énergie ! Ça, c’est pour la fatigue physique.

Ensuite, le chien a besoin de se fatiguer mentalement. Donc organisez des séances de jeux de type pistage avec friandises, recherche d’objets cachés.

Ensuite, vous pouvez en profiter pour travailler les ordres de bases et s’ils sont acquis, essayez de lui apprendre des tours. Les chiens sont désireux d’apprendre de nouvelles choses en particulier si c’est avec vous. Votre complicité n’en sera que renforcée et votre chien sera plus équilibré.

Votre chien ne supporte pas la frustration

Pour un chien qui ne sait pas gérer sa frustration, il faut déjà lui proposer un cadre de vie clair :

  • sortie quotidienne à l’extérieur et rencontre d’autres chiens.
  • Gestion de la nourriture (repas à heure fixe en moins de 15min)
  • Vous devez toujours être à l’initiative des interactions (câlins, caresses, jeux) avec votre chien (c’est vous qui décidez quand, comment et combien).
  • Lui offrir un espace à lui (panier ou cage)
  • Lui apprendre les commandes de bases (assis, couché, pas bouger, rappel).
  • Pensez à votre attitude (posture, voix, gestuelle) pour vous faire comprendre de votre chien.

Ensuite, apprenez-lui le renoncement. Vous l’excitez avec un jouet (une corde par exemple) qu’il prend dans sa gueule. Puis quand il est bien excité, vous arrêtez le jeu: “ tu laisses” ou “tu lâches”. Le chien doit lâcher la corde et vous ne le regardez plus. Puis quand il a réussi à se calmer, vous reprenez le jeu. Faites ça plusieurs fois pour lui apprendre à redescendre en pression. Il va progressivement apprendre à gérer sa frustration.

Votre chien a besoin de vous

Dans le cas où votre chien mordille devant vous, il attend une réaction de votre part.

Cela ne sert à rien de lui crier dessus car pour lui, vos cris sont des encouragements.

Il cherche à attirer votre attention.

Deux solutions, soit vous êtes disponible pour jouer avec lui, dans ce cas, retirez-lui l’objet de la gueule et faites une partie de jeux avec des jouets adaptés. Soit vous êtes en train de faire autre chose, retirez-lui l’objet qu’il mordille et remplacez-le par un jouet dédié.

N’hésitez pas à travailler les mises en situation : en gros, vous lui tendez un piège en le tentant volontairement. Laissez traîner sa chaussure préférée et dès qu’il la regarde ou fait mine de s’en approcher, vous utilisez votre marqueur négatif du type “hep hep!” ou “ pschitt” + la commande “tu laisses”, puis vous lui donnez l’objet dédié aux mordillements.

Vous pouvez aussi mettre en place un conditionnement avec un stimulus du type “bruit fort et soudain” avec une boîte remplie d’objet métallique que vous pouvez secouer violemment. Attention, cette méthode est à éviter sur des chiens peureux ou craintifs.

Votre chien ne supporte pas la séparation

chien qui detruit un bureau

Si vous vous trouvez face à un problème d’anxiété de séparation, c’est qu’il y a eu une défaillance dans son apprentissage dès son plus jeune âge. Pas de panique, vous pouvez y remédier et fortement améliorer son comportement. Mais il faudra être patient.

Avant toute chose, je vous renvoie vers les règles et le cadre de vie abordés au point précédent. Ce sont des bases essentielles pour l’équilibre psychologique de votre chien.

Il vous faut impérativement les mettre en place si elles ne sont pas opérationnelles et les commandes non acquises.

Ensuite, il va falloir travailler et faire des exercices:

  • Les faux départs :

Votre chien doit comprendre que rester seul est une situation de vie normale. Plusieurs fois pas jour, changez de pièce (avec une porte qui se ferme) et éclipsez-vous. Commencez par des toutes petites périodes d’absence (5 secondes, 10 secondes, 30 secondes jusqu’à 15min, puis 30min). Il faut revenir avant que votre chien ne se mettre à pleurer, à paniquer et à détruire les objets. Pas de fête ni félicitations lors de votre retour. Vous l’ignorez. Il faut qu’il comprenne que votre disparition de son champ de vision n’est que temporaire et tout à fait normale. Répétez cet exercice plusieurs fois par jours pendant des semaines. Soyez progressifs.

  • Lors de vos départs, 10min avant, ignorez votre chien. Cela signifie que vous ne devez ni lui parler, ni le regarder, ni le toucher. Donnez-lui un Kong fourré congelé avec des croquettes et pâte de viandes pour détourner son attention. Puis partez sans aucune interaction. 

Les adieux déchirants, les caresses du style “maman revient bientôt, ne t’inquiète pas” sont à proscrire impérativement.

On peut aussi utiliser un diffuseur à base d’Apaisine (c’est la phéromone sécrétée par la mère et qui sert à apaiser et rassurer ses chiots).

Pour le jeune chien : La cage d’intérieur

Chien dans une cage d'interieur

Pour finir, si votre chien est un jeune chiot et que vous êtes amené à vous absenter dans la journée pour votre travail, je ne peux que vous recommander l’utilisation d’une cage d’intérieur ou d’un enclos pour chien. Tout comme vous ne laisseriez pas un bébé de 3 mois sans surveillance plus de 30 secondes, vous ne pouvez et ne devez pas laisser votre chiot sans surveillance dans votre habitation. Les escaliers, les fils électriques sont des dangers mortels pour lui et tout ce qu’il peut mettre à la gueule (chiffons, chaussettes, rideaux) présente un risque d’étouffement.

Bien sûr la cage nécessite un apprentissage, c’est pourquoi je le préconise pour les chiots. Pour les chiens adultes, ce sera au cas par cas en fonction de leur niveau de destruction, mais pour sa sécurité et en cas de grosses destructions, cela doit être envisagé en plus des actions éducatives décrites ci-dessus.

Attention: aucun animal ne devra être laissé plus de 4 heures dans une cage sans pouvoir sortir.

Si vous vous sentez dépassé, faites-vous aider en sollicitant les services d’un éducateur canin spécialisé ou comportementaliste animalier. Votre chien souffre et vous ne devez pas le laisser dans cet état. Il en va de sa santé et de son bien-être. C’est de votre responsabilité de maître de votre animal. Vous l’aimez, alors soignez-le.

Les erreurs et croyances

  • La sanction après-coup : Si votre chien fait des bêtises en votre absence, ne le punissez pas après coup, cela ne sert à rien et est même contre productif car il va se mettre à vous craindre.
  • Le flagrant délit : Si vous prenez votre chien sur le fait, l’utilisation du marqueur négatif est la bonne solution, mais ne lui hurlez pas dessus, ne le frappez en aucun cas.
  • Le chien ne détruit jamais par vengeance (le chien n’est pas un humain) et il ne le fait pas exprès pour vous embêter.
  • Lorsque vous rentrez et qu’il a fait des dégâts, si votre chien se recroqueville et va se cacher dans un coin de la pièce, ce n’est pas parce qu’il sait qu’il a fait une bêtise, c’est parce qu’il a analysé votre posture, votre voix et il sait qu’il va se faire gronder (mais il ne sait pas pourquoi). Donc à éviter!
  • Ignorer la destruction n’a jamais résolu le problème.
  • Punir son chien par la privation sociale (mettre son chien seul dans une pièce) peut être une solution, mais uniquement si vous le prenez sur le fait.
  • Devenir le professionnel du rangement, ne rien laisser traîner. Cela ne protège pas les meubles, portes et fenêtres. C’est juste un palliatif pour éviter le problème, cela ne le résout pas.
  • Mettre une muselière à votre chien. Ce n’est absolument pas agréable pour le chien et encore une fois, c’est du palliatif pour éviter d’aborder le vrai problème.

La vraie solution : L’éducation de votre chiot

Comme nous l’avons vu dans cet article sur les destructions du chien, la totalité des comportements problématiques peut être résolue grâce à la mise en application d’une méthode d’éducation canine éprouvée pour votre chiot.

Pour cela, vous n’avez pas besoin de beaucoup de temps. En 15 minutes par jour, vous pouvez éduquer votre chiot et lui apprendre les règles de vie dans votre foyer et comment se comporter avec ses congénères.

L’objectif est d’avoir un chien équilibré afin de pouvoir vivre une vie paisible avec lui.

Si vous n’avez pas le temps d’aller chez un éducateur canin, vous avez de très bonnes formations en ligne. Je vous invite à les découvrir dans un prochain article.

Retour haut de page